Notre histoire, notre réalité

Marmo Meccanica S.p.A. fut fondée à Jesi en 1973.

Les expériences de ses membre fondateurs, déjà actifs dans le secteur de la mécanique de précision depuis plus de 25 années et dans celui du marbre depuis 10 années, y convergent.

Jusqu’à l’année 2003, la Société opérât parallèlement dans les deux secteurs: mécanique (projet et construction de machines pour l’industrie de la pierre) et marbre (usinage et commercialisation).

depuis Janvier 2003, à la suite d’un processus de rationalisation logistique et productive, Marmo Meccanica S.p.A. s’occupe exclusivement de l’activité mécanique, alors que l’usinage du marbre continue dans une Société distincte.

Cette double activité de constructeurs et, au même temps, d’utilisateurs (donc premiers essayeurs) de nos machines caractérise profondément  notre philosophie de projet et construction, empreinte de la plus grande simplicité d’usage et  entretien.

1

Marmo Meccanica est spécialisée principalement dans la production de deux types de machines: DEBITEUSES A PONT et POLISSEUSES DE CHANTS.

La diversification dans la spécialisation est  notre force, la raison pour laquelle nous parvenons à offrir une vaste gamme de modèles du même type, évolués, constamment mis à jour et indiqués pour satisfaire les différentes et changeantes exigences du  marché, avec un rapport qualité/prix de plus en plus meilleur.

Les produits Marmo Meccanica sont diffusés dans toutes les plus grandes zones industrialisées du monde, distribués par un réseau d’agents et revendeurs et  assistés par des centres spécialisés.

Les machines, selon les marchés de destination, sont produites selon la Directive Machines Européenne (marque CE) ou selon la réglementation UL, pour  laquelle, en 2003, nous avons obtenu la certification (première entreprise du monde dans notre secteur).

Actuellement l’équipe est composée de quelque 40 personnes qui travaillent en régime de qualité selon la réglementation UNI-EN-ISO 9001:2008. Par le même  critère nous gérons directement les considérables approvisionnements en tertiarisation.